« PASSAGE » Franchissons la porte et partageons nos imaginaires!

Le temps de l’installation!

L’inauguration …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

« Nous sommes tous des créateurs, il ne nous manque souvent que l’opportunité pour le révéler »

« PASSAGE » « PASSAGE » est un projet qui s’est construit dans la continuité des précédentes actions menées ou portées par le collectif «Qu’est ce Qu’On Attend» (Q.Q.O.A). Où l’artistique se prend l’ambition de réunir autour d’une oeuvre collective jeunes et moins jeunes; manuels et intellectuels, tendres et brutes, amateurs d’abstrait et amateurs d’hyper-réalisme, paysagistes ou tagueurs. Quoi de plus juste que d’utiliser des portes pour traduire la question du passage: la porte que l’on ouvre doucement, que l’on claque, la porte opaque ou transparente, la lourde porte blindée ou la porte fragile qui laisse passer les courants d’air et bien plus ?…  cette porte par laquelle nous passons tous les jours qui s’ouvre sur l’extérieur et se referme sur notre intimité, cette porte qui protège ou enferme; sur laquelle on suggère ce qu’il y a derrière: mystère ou trésor… De la porte richement ornée du Maroc ou de Chine aux portes épurées des habitations contemporaines, des milliers d’histoires sont là à nous raconter l’humain!

le TEMPO =

  • de juin à décembre-> récolte et distribution des portes aux volontaires ( individuels, écoles, collège…)
  • de septembre à fin mars ->créations
  • 24 avril ->  début de la mise en place sur la voie verte de Paulhan
  • 28 avril -> inauguration
  • d’Avril à septembre: parcours artistique libre sur la voie verte de Paulhan
  • fin septembre -> chacun récupère sa porte
  • Si ce projet t’inspire tu peux nous apporter ton oeuvre jusqu’à fin juillet, nous l’installerons avec toi sur la voie verte (voir contacts ci-dessous).

le lieu = La voie verte de Paulhan : ancienne voie ferrée, symbole du lien et du passage d’un point à un autre, d’un temps à un autre; avec la volonté de réinvestir nos pas sur cet espace entre la ville, les vignes et l’Hérault.
Longtemps friche à l’abandon après les derniers trains passés, elle devient aujourd’hui un lien entre les quartiers de la commune.

la Méthode =  D’abord, il a fallu de l’enthousiasme et du dynamisme pour convaincre et ensemencer notre idée.
Ensuite, à la manière des cuisinier.es, on a pris plusieurs ingrédients, mélangé, puis on a lié le tout pour faire création… et provoquer une rencontre joyeuse entre les habitants d’ici et d’ailleurs pour que chacun se surpasse et surmonte les difficultés inhérentes à la création.
En bref, on a mis tout en oeuvre pour que le travail individuel devienne oeuvre collective où chacun apporte sa spécificité dans le respect des autres.
Tout ceci avec L’idée de la récompense du plaisir et de la fierté après l’effort partagé.

le matériel = Les portes anciennes ou neuves, données, glanées depuis plusieurs mois, de la peinture, du bois, du fer, du plastique, du végétal, du minéral, du collage etc !
La volonté d’additionner récupération et bonnes volontés a permis à chacun des acteurs de s’impliquer à sa mesure dans le domaine artistique sans freins monétaires ou autres.

les créateurs = Artistes en solo ou en groupe, jeunes des écoles et du collège et plus âgés avec les anciens de l’EHPAD, amateurs ou très initiés, vivant à Paulhan et aux alentours.

les passeurs =Les membres de l’association QQOA, les enseignants et personnels administratif ou technique de la mairie, du collège et l’artiste intervenant JJ François, les bonnes volontés.

l’actualité = Portes ouvertes et porte fermées ! Nous vivons un temps de parcours ou les humains ne cessent de circuler, de passer d’un pays à un autre, d’un espace à l’autre, le tout de façon parfois fluide, mais souvent conflictuelle  dans un manège incessant et contradictoire où volontés de liberté et affirmation des frontières s’entrechoquent.  La porte marquant tout autant l’enfermement que la volonté de partage.

un peu d’ Histoire de l’Art
Faire, représenter, suggérer portes ou fenêtres … au delà de l’utilisation d’un élément décoratif et architectural, c’est aussi parler de 3 espaces (intérieur, transition, extérieur);  de 3 temps (passé, présent, futur) et de la vitesse. C’est, implicitement, parler également du masculin, du féminin et de leur relation.
Porte de la liberté – Porte du paradis – Porte de l’enfer – Porte de prison – Porte de ma chambre – Porte de la cave – Porte du château – Porte du cimetière – Porte de notre imaginaire – Porte d’ici ou d’ailleurs ; chaque porte marque un territoire, marque un passage nécessaire.
Du Moyen Âge à nos jours,  nombre d’artistes se sont emparés de cette thématique dont Magritte, Matisse, Rodin, des peintres, des sculpteurs, des vidéastes dont  Nicolas Clauss et Jean-Jacques Birgé.  Au cinéma, la thématique des portes nous entraîne la plupart du temps dans des ambiances fantastiques où psychanalytiques (Les portes de la nuit -La Porte des secrets – La Neuvième porte …) Au théâtre, les portes sont régulièrement utilisées comme élément comique. En Architecture, on magnifie le concept de porte aux entrées des villes (cf la Grande Arche qui marque le passage entre Paris et le quartier de la Défense)…

Plus de références:

a5a7fe25f39a7286a43e5f7beba58f6a

POUR QUI SOUHAITENT REJOINDRE CE PROJET, les Contacts :
Marcel Vallez 07 83 10 80 07 marcel.vallez@orange.fr
Hélène Davit 06 08 56 73 08 helene.davit@orange.fr
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s